Soulager les douleurs de votre canal carpien

Le syndrôme du canal carpien désigne les troubles liés à la compression nerveuse du nerf médian (nerf du membre supérieur) lors de son passage au niveau du canal carpien, dans la zone du poignet.

La compression du nerf entraîne au départ l’apparition de sensations de douleurs, de fourmillements et d’anesthésie (atteinte sensitive) dans le secteur du pouce, de l’index et du majeur pouvant évoluer vers une atteinte motrice (facteur de gravité) des muscles du pouces et de la main.

Le saviez-vous ?

Le syndrome du canal carpien est un trouble musculo-squelettique. C’est l’une des maladies professionnelles les plus fréquentes dans la plupart des pays européens, aux États-Unis et au Canada. Chaque année en France, 130 000 personnes sont opérés pour ce syndrome.

 

Les causes du syndrome et les facteurs favorisant du canal carpien

Certains mouvements favorisent l’apparition du syndrome : 

  • Les mouvements répétés (bricolage, jardinage, ménage, activité sportive, context socio-professionnel …) ;
  •  Certains travaux manuels qui realisé de façon répétés favorisent l’apparition de la pathologie :
    • Mouvements de flexion-extension, de torsion du poignet (conditionnement, emballage…) ;
    • Mouvements de force de la main ou l’utilisation répétée et de force de la pince “pouce-index” ;
    • Statique prolongée (conduite automobile, …) ou exposés aux vibrations.

Dans la liste des facteurs favorisant de la compression du nerf médian figurent :

  • Facteurs hormonaux et métaboliques : grossesse, menopause, diabète, … ;
  • Causes anatomiques : canal carpien naturellement étroit, anomalies de trajet de tendons, rétrécissement du canal dans les suites d’un traumatisme ;
  • Certaines maladies : polyarthrite rhumatoïde, la goutte….

 

Quelques conseils pour soulager la douleur de mon canal carpien ?

Les gestes qui peuvent prévenir la douleur du canal carpien :

  • Mettez totalement la main et le poignet au repos, pendant quelques jours si nécessaire.
  • Rafraîchissez vos poignets à l’aide de glaçons enveloppés dans une serviette fine. Appliquez pendant 20 minutes, 3 fois / jours. Vous pouvez aussi appliquer le protocole d’alternance chaud/froid dont je parle dans mon article : http://thevenon-guillaume-masseur-kinesitherapeute.fr/mettre-du-chaud-ou-du-froid-pour-soulager-mes-douleurs/
  • Porter une attelle de repos nocturne (très efficace). Vous pouvez aussi porter une attelle en journée, surtout si votre travail exige une importante motricité de la main.

Quelques conseils si vous travaillez sur ordinateur

Si vous passez beaucoup de temps devant un ordinateur, réglez votre siège et la distance du clavier, de façon à être confortable. Vos bras doivent former un angle droit afin que vos poignets restent parallèles au bureau; également valable pour les genoux (voir : http://thevenon-guillaume-masseur-kinesitherapeute.fr/quelle-bonne-position-assise-au-bureau/)

Lorsque vous maniez la souris, évitez de replier les poignets vers le haut (en hyper extension). Vous pouvez utiliser un repose-poignet, disponible dans la plupart des magasins de fournitures de bureau.

  • En forme de crayon, par écran tactile, certaines souris ergonomiques sont également très efficaces contre la « cassure » du poignet.
  • Tapez en effleurant les touches du clavier plutôt qu’en les martelant. Moins vous exercez de pression, mieux c’est.
  • Equipez-vous d’un clavier ergonomique, conçu pour que les mains prennent appui naturellement et que les doigts tombent en douceur sur les touches. La pression nécessaire pour taper est beaucoup moins importante qu’avec un clavier classique. Parfois ces claviers sont séparés en 2 pour former un V et empêcher la rotation des poignets.

THEVENON Guillaume, masseur kinésithérapeute et ostéopathe à lyon 8ème (secteur sans soucis)

Leave a reply